Offre de Condorchem Envitech

En fonction du type d’effluent, la solution optimale varie. Condorchem Envitech dispose d’une équipe d’experts en analyse, conception, construction et mise en marche de stations pour le traitement d’effluents personnalisés à chaque client.

Grâce à l’utilisation de différentes technologies, ou bien grâce à une combinaison de celles-ci, tout effluent industriel peut être traité efficacement. En fonction des caractéristiques de chaque cas, le système de traitement d’effluents sera plus ou moins simple.

NĂłs Ă©quipements

Bénéfices

Les industries sont toujours plus nombreuses à décider de traiter leurs effluents et, en prenant en compte que l’eau est une ressource qui se raréfie avec une importante valeur écologique et sociale, elles choisissent un système de traitement basé sur le concept de “déversement zéro”, lequel permet la récupération totale et la réutilisation du contenu d’eau de l’effluent résiduel, en plus de produire une quantité minimale de résidus solides et secs.

Donc, le traitement des effluents par un système de déversement zéro, en plus d’être une nécessité pour toute industrie écologiquement et socialement responsable, présente de nombreux avantages:

  • RĂ©duction de l’impact environnemental.
  • Assumer les responsabilitĂ©s environnementales et sociales.
  • Respect des normes environnementales.
  • RĂ©duction de la fiscalitĂ© des dĂ©versements des effluents.
  • Économies sur les Ă©ventuelles sanctions administratives pour manquement Ă  la norme environnementale.
  • En cas de rĂ©utilisation, rĂ©duction de l’utilisation d’une ressource rare, avec les Ă©conomies consĂ©quentes.
  • En cas de rĂ©utilisation, garantie plus importante d’approvisionnement d’un produit essentiel.

Après analyse de la situation, on parvient rapidement à la conclusion que, quel que soit le cas, il convient d’adopter les mesures nécessaires pour que les effluents soient traités et, si possible, de manière efficace et économique.

Concept

Chez Condorchem Envitech nous entendons par effluent tout résidu liquide qu’il est difficile d’épurer ou de recycler par les méthodes traditionnelles (épuration physique-chimique et épuration biologique) à cause de sa composition et de son risque particulier en cas de déversement. Pour le traitement de ces effluents nous disposons de différentes technologies d’évaporation et de distillation destinées à obtenir la concentration maximale de déchets.

Il est important de souligner que les entreprises choisissent souvent d’entreposer et d’envoyer ces effluents aux gestionnaires des déchets, mais il existe certains cas où leur traitement sur les installations propres peut permettre des économies importantes sur le long terme et des revenus extraordinaires grâce à la vente des sous-produits obtenus après le traitement de l’effluent.

Nous disposons des meilleures technologies pour le traitement d’effluents disponibles actuellement, parmi lesquelles on peut signaler:

Types d’effluents et secteurs

Généralement, les processus de production utilisent de l’eau pour de nombreux objectifs : incorporation au produit final, lavage d’appareils, nettoyage des installations, réfrigération, etc. et, en conséquence, on obtient un effluent liquide qui doit être traité avant d’être rejeté afin de respecter les normes à caractère environnementale. La composition de l’effluent et le profil de sa production décideront de la sélection des différentes solutions qui peuvent s’avérer efficaces et viables.

La variété des effluents liquides qui peuvent être produits par les processus industriels est pratiquement infinie, mais ils peuvent se regrouper en fonction de leur composition. Les principaux types d’effluents pouvant être traités par Condorchem Envitech sont les suivants :

  • Effluents avec charge organique Ă©levĂ©e: C’est le cas de nombreuses industries du secteur alimentaire (production de glaces, Ă©laboration de fromages, production de produits laitiers, etc.), du secteur du bĂ©tail (abattoirs et industries de la viande), du secteur vinicole, etc.
  • Effluents avec une charge Ă©levĂ©e de nutriments (azote et/ou phosphore): Ils correspondent aux effluents de l’industrie du verre et, fondamentalement, avec des dĂ©jections bovines
  • Effluents avec des composĂ©s toxiques: Ă€ ce groupe s’ajoutent certains effluents de l’industrie minière, du traitement de surfaces ou certaines eaux de lavage de l’industrie chimique.
  • Effluents contenant des saumures ou une charge Ă©levĂ©e de sels: Ils sont produits dans des processus de production de l’industrie alimentaire (conserves, conserves au vinaigre, salaisons, etc.) et dans les effluents de rejet des opĂ©rations avec des membranes, gĂ©nĂ©ralement des unitĂ©s d’osmose inversĂ©e.
  • Effluents avec Ă©mulsions huileuses: Ils regroupent les eaux contaminĂ©es par des hydrocarbures, des effluents de l’industrie mĂ©tal-mĂ©canique, les eaux de rinçage dans les processus de galvanisation et de traitement des surfaces, etc.
  • Effluents contenant des mĂ©taux lourds: C’est le cas des effluents produits dans le secteur minier, dans la production de peintures, traitement de surfaces, industrie mĂ©tal-mĂ©canique, tannage de cuir, etc.
  • Effluents avec couleur: Ils correspondent principalement aux effluents de l’industrie textile et du tannage de cuir.
  • Effluents complexes: Ce type comprend tous les effluents pour lesquels, de par leurs caractĂ©ristiques, les traitements conventionnels ne sont pas viables. Ils ont gĂ©nĂ©ralement une composition indĂ©finie et variable. Par exemple, c’est le cas des lixiviats produits dans les dĂ©pĂ´ts de dĂ©chets mĂ©nagers.

Processus et technologies

La composition des effluents industriels et leur éventuelle variabilité sont des facteurs déterminants au moment de choisir quel processus peut permettre un traitement efficace. Ceux utilisés le plus fréquemment sont les suivants:

  • Épuration biologique aĂ©robie (avec biomasse libre ou immobilisĂ©e): GĂ©nĂ©ralement indiquĂ©e pour le traitement d’effluents avec une charge organique modĂ©rĂ©e et des dĂ©bits Ă©levĂ©s.
  • Épuration biologique anaĂ©robie (avec biomasse libre ou immobilisĂ©e): Convient particulièrement aux eaux avec contenu Ă©levĂ© de matière organique et dĂ©bits modĂ©rĂ©s et faibles.
  • HomogĂ©nĂ©isation et neutralisation avec acide ou alcali:  Processus nĂ©cessaire lorsque la variabilitĂ© de la composition de l’effluent est très Ă©levĂ©e ou lorsqu’on souhaite corriger le pH de l’effluent.
  • Floculation-coagulation: Processus utiles lorsqu’on souhaite Ă©liminer de l’effluent les polluants en suspension difficile Ă  dĂ©canter.
  • Flottaison: Particulièrement indiquĂ©e pour sĂ©parer les huiles et les graisses qui n’ont pas formĂ© d’émulsion.
  • PrĂ©cipitation: Convient lorsque, suite Ă  l’ajout de certains composĂ©s ou Ă  un changement des conditions environnementales, un ou plusieurs composĂ©s solubilisĂ©s froment un solide qui dĂ©cante au fond du rĂ©cipient.
  • DĂ©cantation: Processus nĂ©cessaire pour sĂ©parer les solides en suspension contenus dans l’effluent ou ceux qui se sont formĂ©s suite Ă  une prĂ©cipitation recherchĂ©e.
  • Filtrage: Suitable for the separation of solid material contained in the effluent.
  • Technologies de membranes (microfiltration, ultrafiltration, nanofiltration et osmose inversĂ©e): Processus utiles pour la sĂ©paration de l’effluent de particules de très petite taille. La microfiltration permet la sĂ©paration de particules qui ont une taille comprise entre 0,1 ÎĽm et 10 ÎĽm (bactĂ©ries, poudre de charbon très fin, amiante, etc.). Les membranes d’ultrafiltration retiennent le passage de particules avec une taille comprise entre 1 nm et 100 nm (0,1 ÎĽm), qui est la taille des virus, des colloĂŻdes, des macro protĂ©ines, des endotoxines, etc.Tandis qu’avec la microfiltration et l’ultrafiltration on sĂ©pare les particules en suspension du liquide, grâce Ă  la nanofiltration il est possible de sĂ©parer des molĂ©cules dissoutes dans le liquide (sucres, protĂ©ines, molĂ©cules de colorant, etc.). Les membranes de nanofiltration ont une taille comprise entre 0,1 nm et 1 nm, taille typique de la majoritĂ© des molĂ©cules qui n’ont pas un poids molĂ©culaire Ă©levĂ©.

    Enfin, l’osmose inversée permet de séparer de l’effluent des ions de taille moléculaire très faible, comme l’ion chlorure.

  • Échange ionique:  Ce processus permet de retenir certains ions de manière très sĂ©lective, ce qui permet de dĂ©minĂ©raliser ou d’adoucir un effluent ou de retenir des ions radioactifs prĂ©sents dans l’effluent.
  • Évaporation et cristallisation sous vide: Processus particulièrement indiquĂ©s pour le traitement d’effluents complexes (forte concentration saline, composition indĂ©finie, prĂ©sence de composĂ©s toxiques, Ă©mulsions huileuses, etc.) ou lorsque l’on souhaite rĂ©duire le dĂ©versement de l’effluent liquide.
  • Distillation par membranes: Processus utile si l’on souhaite sĂ©parer de manière sĂ©lective un composĂ© ou un polluant de l’effluent, en gĂ©nĂ©ral corrosif.