Résines d’échange ionique

Les résines d’échange ionique sont des matériaux synthétiques, généralement des sphères de 0,5-1 mms de diamètre, destinées au traitement d’eaux résiduaires industrielles. Elles sont formés d’une matrice polymère à laquelle on a uni une grande quantité de radicaux polaires, acides ou bases. Quand l’eau passe à travers la résine, celle-ci se charge des ions de l’eau (sodium, chlorure, calcium, magnésium, etc.) et elle cède une quantité équivalente en ce qui concerne la charge de protons ou d’hydroxyles.
 
Les résines d’échange ionique peuvent être des types suivants :
 

  • Résines cationiques d’acide fort : éliminent les cations en transformant les sodiums en protons.
  • Résines cationiques d’acide faible : éliminent les cations associés aux bicarbonates.
  • Résines anioniques de base forte: éliminent tous les anions. On les utilise pour éliminer les carbonates et les silicates.
  • Résines anioniques de base faible: éliminent avec une grande efficacité les anions des acides forts (sulfates, nitrates et chlorures).

 
Une résine d’échange ionique, lorsque sa capacité d’échanger des ions est épuisée, au moyen d’une solution régénérante, peut récupérer complètement sa capacité d’échange original. La régénération de la colonne est obtenue en faisant passer à travers de la résine une solution avec l’ion original, qui se joint aux radicaux de la résine et déloge les ions captés durant le fonctionnement normal. Pour les régénérer, on utilise généralement un sel commun, un acide chlorhydrique ou sulfurique ou une soude caustique, en fonction du type de colonne.