Zéro rejet

Concept

Condorchem Envitech met en place des processus durables visant le déversement zéro (également appelé déchargement liquide zéro). La raison est double : tenter de récupérer de l’eau d’excellente qualité et valoriser ou réduire la production de déchets.

Grâce à des techniques de concentration combinées, comme les membranes et l’évaporation sous vide, il est possible d’atteindre une concentration de déchets suffisante pour :

  • Réutiliser l’eau obtenue après le processus de traitement.
  • Commercialiser les déchets pour d’autres applications.
  • Les utiliser comme combustible alternatif grâce à des systèmes de cogénération ou autres.

Bénéfices

Le déversement zéro d’effluents liquides est l’alternative la plus durable qui puisse être adoptée par une industrie en matière de gestion de ses rejets liquides. Le déversement zéro consiste à utiliser des techniques et des processus qui rendent possible la réutilisation des effluents liquides avec une double finalité : d’une part, réduire au maximum la consommation d’eau et d’autre part, réduire le volume des déchets qui doivent être gérés en externe.

Par conséquent, le système de déversement zéro permet la concentration des polluants par traitements thermiques et, enfin, les effluents sont réduits à un résidu sec, tandis que l’eau extraite peut être réutilisée de nouveau dans le processus.

Les principaux avantages de la mise en place d’un système de déversement zéro sont les suivants :

  • Réduction de l’impact environnemental de l’entreprise en réduisant au maximum la production de déchets liquides.
  • Économies sur la gestion externe des déchets.
  • Économies sur la consommation d’eau de réseau en réutilisant l’eau produite dans le processus. Cet avantage a également pour conséquence une réduction
  • encore plus importante de l’impact environnemental de l’entreprise.
  • Économies grâce à la réduction de la consommation d’eau de réseau.
  • Amélioration de la responsabilité environnementale de l’entreprise et de son engagement envers le développement durable.
  • Respect rigoureux des normes environnementales les plus exigeantes.
  • Économies sur la fiscalité du déversement et sur les possibles sanctions administratives pour manquement à la norme environnementale en vigueur.
  • Amélioration de la flexibilité en matière de gestion des effluents liquides produits car on ne dépend d’aucun agent externe.
  • Flexibilité du système concernant les changements de composition.
  • Besoin de peu d’espace car ce sont des systèmes compacts.
  • Simplicité d’exploitation.
  • Degré d’automatisation élevé.
  • Pas besoin de personnel technique spécialisé.
  • Faible coût de personnel.
  • Économies sur la consommation de réactifs chimiques.
  • Niveau élevé d’autosuffisance dans la consommation d’eau.
  • Possibilité de mettre profit les chaleurs résiduelles d’autres processus, en diminuant extraordinairement les coûts d’exploitation.

Offre de Condorchem Envitech

Condorchem Envitech dispose d’une longue expérience en conception de systèmes de déversement zéro qui s’ajustent au mieux aux besoins concrets de chaque client. En fonction des caractéristiques de l’effluent et du volume à traiter, nous concevons, construisons et mettons en place le système optimal.

Condorchem Envitech dispose d’une solide équipe d’experts, avec plus de 200 projets exécutés avec succès. Nous sommes spécialistes en évaporateurs sous vide et crystalliseurs, qui sont, à l’heure actuelle, les meilleures technologies disponibles pour la mise en place d’un système efficace de déversement zéro.

Nos équipements

Types d’eaux

Un système de déversement zéro, de par ses caractéristiques, es assez transversal et il peut être utilisé avec pratiquement tous les effluents liquides. Uniquement dans le cas d’effluents contenant des composés volatiles, le système est légèrement plus complexe mais tout aussi efficace. L’un des avantages de ce type de système est qu’il est très peu sélectif concernant les exigences que doivent remplir les effluents à traiter.

Le principal obstacle au moment d’installer un système de déversement zéro peut être son coût, car ce n’est pas toujours la solution la plus rentable. Pour voir si un système de déversement zéro est efficace d’un point de vue économique, il convient d’analyser son CAPEX et son OPEX avant de prendre une décision.

Sa mise en place, si possible, est grandement conseillée, car la norme environnementale est toujours plus restrictive et elle ne permet généralement pas que les effluents liquides soient déversés sans traitement préalable. Bien qu’il existe des traitements conventionnels qui, dans de nombreux cas, peuvent être techniquement viables, il existe des situations où les effluents sont complexes (c’est le cas des dépôts de déchets ménagers), ils contiennent une concentration élevée de sels (élaboration de conserves au vinaigre, de poissons, etc.), ils contiennent des émulsions (bains de dégraissage et agents de démoulage) et généralement les processus conventionnels ne sont pas efficaces.

De plus, dans d’autres cas, l’effluent traité ne peut pas être déversé pour des raisons géographiques ou alors leur adaptation à la norme environnementale toujours plus stricte suppose un effort économique élevé. Dans toutes ces situations, le système de déversement zéro se présente comme la solution optimale.

Secteurs et applications

Secteurs

Bien que l’utilisation de cette technologie s’étende toujours plus car il est de plus en plus facile d’obtenir de l’énergie (renouvelable) à un prix moindre, elle s’applique généralement dans les cas où les traitements conventionnels ne sont pas viables. Cela survient lorsque es effluents sont complexes, salubres, avec une présence d’émulsions , toxiques, etc. ou lorsqu’on souhaite ne produire aucun déversement liquide. Dans les secteurs suivants, il est fréquent de mettre en place des systèmes de déversement zéro:

  • Industrie alimentaire
  • Industrie métallurgique (émulsions, bains de dégraissage, agents de démoulage)
  • Industrie pharmaceutique
  • Industrie Chimique
  • Industrie de traitement de surfaces
  • Industrie cosmétique
  • Industrie de la parfumerie
  • Industrie d’injection d’aluminium
  • Industrie aéronautique
  • Industrie microélectronique
  • Déversements de résidus urbains solides

Applications

Pour le traitement des effluents générés par certains processus, cette technologie n’a pratiquement pas de concurrents. C’est le cas, entre autres, de:

  • L’élaboration de conserve au vinaigre, conserves et salaisons.
  • Les émulsions et les bains de dégraissage de l’industrie métal-mécanique.
  • Les lavages des appareils des industries chimique, pharmaceutique, cosmétique et de parfumerie.
  • Les lixiviats de déchetteries de résidus urbains solides.
  • Les agents de démoulage dans l’industries d’injection de l’aluminium.
  • Les eaux de lavage dans la construction de plaques et de circuits électroniques.

Processus et technologies

La mise en place d’un système de déversement zéro implique le traitement de tous les effluents liquides nécessaires, jusqu’à ce que leur qualité permettent leur réutilisation, de manière à ce que le rejet final soit minimal. Pour y parvenir, il est nécessaire d’utiliser des processus qui permettent de concentrer l’effluent.

Ainsi, des unités de microfiltration et d’ultrafiltration en tant que traitement préalable et des processus comme la nano filtration et l’osmose inversée permettent de récupérer environ 80% de l’eau, en même temps qu’ils permettent de concentrer la pollution sur un courant liquide de rejet. Ensuite, les processus basés sur la séparation thermique, les évaporateurs sous vide et les crystalliseurs permettent de concentrer le rejet des techniques de membrane en produisant une eau distillée, réutilisable dans le processus, et un résidu solide sec. On parvient ainsi à l’objectif de ne produire aucun type de déversement.

Concrètement, l’évaporation sous vide est une technologie qui allie la capacité de réduire au maximum le déversement, avec des critères d’efficacité, de solidité et de durabilité. C’est pour cette raison qu’il s’agit d’un appareil indispensable dans la mise en place d’un système de gestion de déversement zéro. Si l’on souhaite que le seul résidu soit un solide sec, l’évaporation sous vide est utilisée en étant suivi d’un crystalliseur, lequel cristallise le résidu de l’évaporateur.