Offre de Condorchem Envitech

Condorchem Envitech dispose de filtres de charbon actif avec différentes possibilités constructives en fonction des débits à traiter. Pour des débits faibles et modérés les équipements de traitement sont du type flux longitudinal alors que pour des débits élevés les équipements fabriqués sont de flux transversal.

La connaissance et l’expérience de Condorchem Envitech a permis d’adapter la conception des filtres aux besoins de chaque cas. Nous menons à bien adaptations autant aux conditions de travail spécifiques, de pression et de température, que des conditions constructives spécifiques telles que les zones sismiques et normatives et des adaptations aux normes de construction locales et internationales.

Nos filtres disposent de systèmes de détection qui mesurent en continu le degré de saturation du charbon actif. Ce système basé sur la mesure continue de l’augmentation de la masse de charbon actif en fonction du degré de saturation du charbon actif permet une mise à profit maximale du charbon et une économie significative dans les coûts de fonctionnement et de gestion du charbon actif.

Grâce à un software développé par Condorchem Envitech on simule les différents flux d’entrée dans les filtres d’entrée dans les filtres en obtenant les valeurs principales du processus pour déterminer autant les caractéristiques constructives comme les garanties de traitement du processus.

Nos filtres

Avantages

  • CoĂ»t d’investissement faible comparĂ© aux autres technologies
  • Système totalement automatisĂ© sans besoin de coĂ»ts de main d’œuvre dans le processus opĂ©rationnel
  • Mise Ă  profit maximale du charbon actif grâce Ă  un système de contrĂ´le automatique et continu du pourcentage de saturation du charbon actif grâce Ă  des cellules de chargement
  • Conception spĂ©cifique pour projets particuliers grâce Ă  un software dĂ©veloppĂ© par Condorchem Envitech qui permet de s’adapter aux conditions sollicitĂ©es par le client
  • Adaptation structurelle aux zones sismiques et aux conditions climatologiques locales
  • Faible exposition aux chargements externes (vent et sismique)
  • Notre conception permet une perte de chargement très faible, il n’est donc pas nĂ©cessaire de disposer d’un ventilateur supplĂ©mentaire car il est possible de mettre Ă  profit la pression du courant de gaz
  • Chargement et dĂ©chargement du lit filtrant faciles
  • Suppression et système de protection Ă  vide, en utilisant une valve de sĂ©curitĂ© et/ou disque de rupture
  • Optimisation de la vie du lit de charbon actif

Matériaux de construction

  • Équipement fabriquĂ© en acier inoxydable.
  • Fabrication dans d’autres types de matĂ©riaux selon les nĂ©cessitĂ©s du client.
  • RĂ©sistance maximale Ă  la corrosion interne et externe.
  • 30 ans de vie utile garantie.

Applications

C’est une technique applicable à une large gamme d’émissions industrielles, les plus habituelles étant les suivantes :

  • Évents provenant du système de volume libre d’une centrale solaire thermodynamique
  • Stations d’épuration des eaux usĂ©es : Puits de pompage, puits de drainage, Ă©paississants, prĂ©traitement et dĂ©shydratation de boues.
  • Industrie alimentaire : odeurs provenant d’abattoirs, traitements de graisses animales, stations de traitement de poisson
  • Industrie chimique et pharmaceutique : gaz provenant de rejets de rĂ©acteurs
  • Traitement de biogaz avant valorisation Ă©nergĂ©tique

Introduction Ă  la technologie

Grâce à l’utilisation de filtres de charbon actif, il est possible d’effectuer l’adsorption en milieu solide de certain polluants présents dans les gaz industriels, en les laissant libres de composés nocifs. Il s’agit d’une technologie non destructive qui permet de traiter les COV et les odeurs présents dans les gaz industriels.

Grâce à une opération d’équilibre, les polluants présents dans les gaz adhèrent en surface aux particules de charbon actif. Une fois que celui-ci est épuisé et ne permet pas l’adsorption de plus de molécules de polluants, en modifiant les conditions environnementales il est possible de produire la désorption du polluant et ainsi régénérer le charbon actif pour sa réutilisation.

Fonctionnement/exploitation de la technologie

Le traitement par filtrage avec charbon actif se base sur la capacité d’adsorption du charbon actif pour l’élimination de faibles concentrations d’une grande variété de composés polluants (COV, sulfure d’hydrogène, siloxanes, hydrocarbures aromatiques et chlorés, dioxines, etc.).

Lors du filtrage avec du charbon actif classique, l’adsorption se produit dans une direction dans laquelle les molécules de polluant adhèrent aux granulés de charbon. Lorsque le filtre est saturé, il doit être remplacé et traité pour sa régénération (incinération ou réactivation thermique).

Le dispositif de filtrage avec charbon actif dispose de :

  • Une colonne pour charbon actif : rĂ©servoir fabriquĂ© en acier inoxydable dont la capacitĂ© varie en fonction du dĂ©bit Ă  traiter
  • Soupape sĂ©lectrice : robinet Ă  5 voies (manuelle ou automatique) avec des positions de filtrage et de lavage
  • Charbon actif : qui est fabriquĂ© en matĂ©riaux charbonneux non granitiques. La matière première est choisie en fonction du liquide Ă  traiter. L’une des caractĂ©ristiques principales du charbon actif est la capacitĂ© d’adsorption d’une grande variĂ©tĂ© de molĂ©cules diffĂ©rentes.

Conception spéciale pour centrales solaires thermiques

Les évents provenant du système de volume libre d’une station CSP contiennent du benzène, du phénol, du toluène et du xylène. Ces contaminants sont toxiques, particulièrement le benzène, et pour cela il existe des limites strictes légales à leurs émissions. Ces courants ont besoin d’être traités avant leur libération dans l’atmosphère.

La technologie de traitement la plus adaptée pour ces émissions sont les filtres de charbon activé.

Le processus est très simple et consiste à faire passer l’air à traiter au travers d’un lit de charbon qui se charge de retenir les contaminants. Ce lit se charge jusqu’à saturation et perd sa capacité absorbante. Arrivé à ce point on peut opter pour enlever le charbon et le remplacer, ou régénérer le charbon avec de la vapeur ou un gaz inerte. De plus, cette dernière option, ne permet pas de récupérer les dissolvants et de les réutiliser dans le processus de production.

Condorchem Envitech dispose d’une longue expérience dans la conception de filtres à charbon pour le traitement de COV en général et en particulier dans e traitement des évents du système de volume libre des centrales solaires thermodynamiques.

Comme mentionné précédemment, un software développé par Condorchem Envitech permet de simuler les différents flux d’entrée dans les filtres d’entrée dans les filtres en obtenant les valeurs principales du processus pour déterminer autant les caractéristiques constructives comme les garanties de traitement du processus.

Le processus de traitement par des filtres de charbon actif se produit par le phénomène d’adsorption d’une molécule dans un secteur poreux. Pour que cet effet puisse se produire il est nécessaire d’obtenir par le biais de la conception de la station des paramètres basiques comme tels que les vitesses de flux, le temps de permanence, etc.