Traitement d’Eau mélangée à des hydrocarbures

Concept (besoins et bénéfices)

En apparence, l’huile et l’eau ne se mélangent pas. Toutefois, dans certaines proportions relatives, elles peuvent coexister sous la forme d’une solution plus ou moins homogène, appelée émulsion. En général, une émulsion est constituée de deux phases : une phase discontinue (minoritaire) dispersée dans une phase continue (majoritaire).

De nombreux effluents industriels sont formés d’émulsions, où l’eau est le composant majoritaire et l’huile apparaît sous forme de gouttes dispersées uniformément dans toute la phase aqueuse. La concentration et la taille des gouttes d’huile dépendent principalement de l’agitation. Si on laisse reposer l’émulsion, les deux composants auront tendance à se séparer à cause de la différence de densité. Cependant, on n’obtient généralement pas une séparation parfaite et une partie des gouttes d’huile reste en suspension dans l’eau. Il existe des composés, les tensioactifs, qui sont des émulsionnants (ou émulsifiants), c’est-à-dire qu’ils maintiennent deux substances non miscibles mélangées.

Ces effluents formés d’eaux huileuses doivent être traités convenablement, que l’on souhaite les reverser dans le réseau public d’assainissement ou que l’on souhaite réutiliser l’eau. Il existe différents processus qui permettent cet objectif, même s’il est vrai qu’aucune technique n’est adaptée à toutes les situations qui peuvent se présenter, à l’exception de l’évaporation sous vide, la plus utilisée car la plus efficace.

Offre de Condorchem Envitech

Bien que les eaux huileuses peuvent dans certains cas être traitées par flottation à air dissous (DAF), par un processus biologique, en utilisant des membranes VSEP (vibratoires), etc., Condorchem Envitech a développé une technologie efficace et innovante qui repose sur l’évaporation sous vide.

Le processus d’évaporation est le seul qui permet de séparer l’huile de l’eau sans besoin de prétraiter l’effluent et sans exiger de processus ultérieurs, car l’eau produite est de qualité élevée et peut être directement réutilisée. Quant aux déchets, à la différence des processus à membranes, aucun autre effluent résiduel n’est produit. Un résidu semi-solide est produit, qui par sa composition peut être valorisé dans d’autres processus, comme dans une codigestion anaérobie. Un autre avantage de l’évaporation sous vide des effluents huileux est sa grande capacité d’adaptation aux caractéristiques changeantes de l’effluent à traiter, ce qui en fait une alternative robuste et efficace. De plus, comme on fonctionne en conditions sous vide, la consommation énergétique est contenue, ce qui permet de parvenir à un rendement énergétique élevé. Ce sont des équipements compacts, il n’est en général pas nécessaire de disposer de beaucoup d’espace et leur utilisation est simple et peut être automatisée. Il s’agit sans doute de l’alternative principale pour le traitement des effluents huileux.

Nos évaporateurs

Secteurs et technologies

Les émulsions huileuses sont générées par de nombreuses applications industrielles, comme par exemple: