Offre de Condorchem Envitech

Condorchem Envitech conçoit et fabrique des bioscrubbers pour le traitement et l'élimination des composés organiques volatils, des odeurs et de l'ammoniac.

Nos bioscrubbers sont conçus et construits en fonction de chaque application concrÚte, les équipements les plus courants étant :

  • Bioscrubber. Tour Ă  Ă©tape simple ou double
  • Biotrickling
  • BiodĂ©sulfuration

Le principe de fonctionnement du bioscrubber consiste Ă  transformer les polluants en dioxyde de carbone grĂące Ă  l'action de notre activateur biologique qui est utilisĂ© pour laver l'air Ă  l'intĂ©rieur de la tour. Dans certains cas, l'eau, les sels ou le dioxyde de carbone rĂ©sultant de la digestion bactĂ©rienne peuvent ĂȘtre rĂ©utilisĂ©s.

Nos scrubbers biologiques sont également trÚs efficaces pour contrÎler les odeurs générées dans les processus de traitement des eaux usées. Dans ce type d'application, une station d'élimination d'odeurs devra traiter non seulement le sulfure d'hydrogÚne, mais également d'autres polluants tels que l'ammoniac et les composés organiques volatils (COV) afin de réduire l'odeur totale.

Les systÚmes de réduction des odeurs couramment utilisés sont la filtration au charbon actif, le lavage chimique par scrubber traditionnel ou la biofiltration. Ces types d'installations ne parviennent pas toujours à obtenir les rendements requis en termes d'unités d'odeur et représentent des coûts de fonctionnement élevés par rapport aux bioscrubbers.

Nos bioscrubbers

Caractéristiques techniques

  • Volume d'air Ă  traiter par tour (de 500 Nm3/heure Ă  60,000 Nm3/heure)
  • Haute efficacitĂ© dans le traitement des odeurs (>90 %)
  • Fonctionnement automatique par PLC et Ă©cran HMI
  • MatĂ©riaux de construction : PP, PVC, PVDF et acier au carbone et acier inoxydable (304 ou 316)
DĂ©bit(m3/h) Dimensions (m) Puissance (kW)
1.000 1,0 x 1,0 x H 7,0 2,5
5.000 1,5 x 1,2 x H 7,5 10
10.000 2,0 x 1,5 x H 8,0 18
20.000 2,5 x 2,2 x H 8,5 36
30.000 2,8 x 2,4 x H 8,5 45
40.000 3,4 x 2,8 x H 9,0 65
50.000 3,6 x 3,0 x H 9,0 88
60.000 3,8 x 3,6 x H 9,5 95

Avantages

  • Grande adaptabilitĂ© aux variations de polluants (odeurs comprises).
  • Peut traiter les particules fines et les faibles concentrations d'ammoniac.
  • Ne gĂ©nĂšre pas d'effluents liquides ou de sous-produits.
  • Fonctionnement et entretien faciles.
  • Équipement compact pour les espaces rĂ©duits.
  • Adaptable Ă  la dĂ©sulfuration pour le nettoyage du biogaz.
  • En comparaison au biofiltre, il n'est pas nĂ©cessaire d'humidifier les Ă©missions avant le traitement, ce qui permet d'Ă©conomiser le coĂ»t d'installation d'un systĂšme d'humidification.

Composants

  • Structure
  • SystĂšme de recirculation de solution de lavage, apport d'eau de remplacement et de rĂ©actifs (additif biologique)
  • Remplissage inorganique de support
  • Pompe de recirculation
  • Ventilateur de process (optionnel)
  • Rampes de lavage
  • Sprinklers ou lances d'aspersion
  • SĂ©parateur de gouttes
  • Tableau Ă©lectrique

Applications

  • Traitement des odeurs de l'industrie en gĂ©nĂ©ral
  • Industrie mĂ©tallurgique
  • Nettoyage et valorisation du biogaz
  • DĂ©charges et usines de traitement des dĂ©chets solides urbains
  • Industrie CDD (Combustibles DĂ©rivĂ©s des DĂ©chets)
  • Stations de compostage
  • Textile
  • Industrie cĂ©ramique
  • PĂ©trole et gaz
  • Pharmacie et chimie
  • Alimentation et industrie alimentaire pour animaux de compagnie
  • Usines de traitement des eaux usĂ©es urbaines
  • Industrie du tabac
  • Industrie des pneus

Introduction au bioscrubber

Le bioscrubber est une technologie d'absorption pour le traitement des émissions gazeuses utilisant une solution d'eau et des micro-organismes biologiques. Il peut traiter des émissions contenant des composés acides, des composés alcalins, des particules fines et des COV susceptibles de provoquer des odeurs.

Le traitement est effectué au moyen de colonnes de lavage garnies avec un systÚme de recirculation de la solution de lavage.

La solution de lavage contient des micro-organismes en suspension qui agissent comme un rĂ©actif. Les polluants sont transfĂ©rĂ©s de la phase gazeuse Ă  la phase liquide oĂč ils sont utilisĂ©s par la matiĂšre organique qui s'en nourrit et les transforme en dioxyde de carbone et eau.

Les micro-organismes, ou flore biologique, adhÚrent au remplissage inorganique de support et se retrouvent également en suspension dans la solution de lavage. Ces micro-organismes utilisent les polluants comme nourriture pour se reproduire, développant ainsi plus de biomasse dans le systÚme.

Cette biomasse doit ĂȘtre nettoyĂ©e pĂ©riodiquement. Il s'agit du seul rĂ©sidu produit par le procĂ©dĂ©.

Le rĂ©sidu est le mĂȘme que celui qui est produit dans une installation biologique d'Ă©puration des eaux usĂ©es (industrielles ou urbaines).

Il s'agit d'un systÚme trÚs adaptable et sûr, avec des rendements élevés dans le traitement des émissions d'odeurs et qui ne nécessite pas beaucoup d'entretien.

Fonctionnement du bioscrubber

L'air contaminĂ© pĂ©nĂštre par la partie latĂ©rale de la tour de lavage biologique et se dirige vers le haut en passant par le lit de garnissage. À partir du rĂ©servoir infĂ©rieur de la tour, la solution de lavage est recirculĂ©e avec la biomasse et pulvĂ©risĂ©e depuis la partie supĂ©rieure, Ă  contre-courant avec le gaz polluĂ©, au moyen de lances d'aspersion.

Les polluants passent de la phase gazeuse Ă  la phase liquide. Ils sont alors utilisĂ©s par la biomasse comme aliment ce qui produit une rĂ©action d'Ă©limination. Le gaz propre passe par le sĂ©parateur de gouttelettes qui empĂȘche les transports et sort par le haut de la tour.

La solution de lavage recirculĂ©e se sature et augmente son pourcentage de biomasse. Des dĂ©charges programmĂ©es sont prĂ©vues pour purger lĂ©gĂšrement cette biomasse de la mĂȘme maniĂšre que dans une station d'Ă©puration biologique des eaux usĂ©es.

Le réservoir dispose d'un systÚme de flotteur pour remplacer les pertes d'eau du systÚme par évaporation. Il est recommandé de nettoyer le lit de garnissage interne chaque année pour éviter les pertes de pression élevées et l'encrassement.

La tour dispose de deux ouvertures pour l'inspection et le nettoyage des éléments internes de la tour. La tour est reliée à un ventilateur (qui peut se trouver en impulsion ou en dépression) qui permet de compenser la perte de charge de la tour.