Production d’engrais et d’autres produits valorisables

Concept (besoins et bénéfices)

La fertilité du sol s’entend comme sa capacité à fournir tous et chacun des nutriments nécessaires à tout moment aux plantes, dans la quantité requise et sous une forme assimilable.

La fertilisation est une pratique agricole irremplaçable qui a pour objectif primordial de maintenir la fertilité du sol, en ne se limitant pas à la restitution des éléments extraits par la récolte, mais en restituant aussi les éléments perdus par le sol à travers le lavage, la rétrogradation et l’érosion.

Les fertilisants permettent de restituer aux sols les éléments nutritifs extraits, en mettant à disposition des cultures les nutriments dont elles ont besoin.

Les fertilisants complexes NPK sont des produits qui contiennent deux ou trois nutriments primaires (N, P, K) et qui, en outre, peuvent contenir des nutriments secondaires (Ca, Mg, S) et des micronutriments (Zn, Cu, B, etc.).

Ils s’appliquent pour équilibrer le contenu du sol en éléments nutritionnels, selon les contenus de celui-ci, en tenant compte des besoins de la culture qui va être mise en place et en fonction du rendement que l’on attend obtenir. Ils peuvent se trouver à l’état solide (forme granulée) ou liquide, cette dernière de plus en plus fréquente.

Cependant, la quantité de fertilisants consommés par an est très élevée, plus de 200 millions de tonnes en 2018 d’après la FAO, et elle ne cesse d’augmenter dans les dernières années. D’un autre côté, une énorme quantité de déchets, nombre d’entre eux à haut contenu en nutriments (N/P/K) est produite et accumulée dans les décharges.

Ainsi donc, il faut encourager l’économie circulaire dans la production de fertilisants. Un procédé circulaire est fondé sur le recyclage des produits, en parvenant à optimiser l’utilisation des ressources minérales, en les valorisant et intégrant au circuit des sous-produits générés, en minimisant les émissions et en réduisant la dépendance des sources d’énergie non renouvelables.

Dans ce sens, la Commission européenne a adopté un nouveau et ambitieux paquet de mesures sur la réutilisation des produits et l’économie circulaire. Et, de manière plus spécifique, ce paquet de mesures comprend un projet de Règlement sur la commercialisation des produits fertilisants, afin de pouvoir intégrer à la production des fertilisants des sous-produits de certaines industries, en réduisant ainsi la dépendance des matières premières.

Technologies et offre de Condorchem Envitech

Les procédés nécessaires pour leur conversion en fertilisants varient, en fonction de la composition chimique des sous-produits. Les sous-produits avec lesquels on a le plus travaillé pour leur valorisation en fertilisants sont les boues des procédés aérobies de l’épuration ou bien le digestat produit dans les usines de biométhanisation.

En ce qui concerne la récupération du phosphore sous forme de fertilisant solide, on peut cristalliser sous la forme de struvite, un fertilisant minéral à libération lente composé de magnésium, phosphore et azote, avec un faible contenu en métaux et qui, peu à peu, apporte les nutriments au sol en favorisant son absorption par les plantes et en réduisant les pertes superficielles qui peuvent supprimer les masses d’eau.

D’un autre côté, la production de fertilisants liquides riches en ammonium peut être viable à travers un procédé d’adsorption-désorption avec des zéolites et des contacteurs de membranes. Parfois, pour obtenir un rapport concret entre les principaux nutriments, il faudra supprimer l’excédent d’azote. Ce qui pourra être fait à travers un procédé dans des conditions micro-aérophiliques, à basse consommation énergétique.

Une autre voie de transformation des déchets en fertilisants consiste, dans une première phase, à mélanger le déchet à d’autres déchets organiques et d’autres fertilisants minéraux, pour adapter les niveaux de nutriments (N/P/K) aux valeurs commerciales. Et, dans une deuxième phase, le mélange obtenu est introduit dans un évaporateur à vide pour évaporer l’eau et transformer la matière dans un solide stable facile à utiliser.

De même que dans l’ensemble de son activité, Condorchem Envitech travail avec le client afin d’évaluer la source identifiée des déchets et déterminer le potentiel du fertilisant. Les échantillons peuvent être envoyés à notre laboratoire, afin d’obtenir une évaluation analytique complète et, à partir de celle-ci, notre équipe technique travaillera avec le client pour établir un programme rentable, afin d’obtenir le potentiel optimal du fertilisant produit.