Photo oxydation

Introduction à la photo oxydation

La technologie climatic© comprend un procédé avancé d’oxydation atmosphérique pour éliminer la pollution provenant des émissions industrielles. Ce résultat est obtenu en combinant les propriétés naturelles d’auto-nettoyage de l’atmosphère dans un environnement clos.

Elle s’applique à toutes les industries qui sont confrontées aux problèmes de pollution et de composés organiques volatils (COV) tel que les solvants, les substances odorantes, les particules de poussière ou les aérosols, les hydrocarbures organiques, le chlore et ses sous-produits, etc.

Le système fonctionne sur la base de réactions chimiques qui se produisent naturellement dans la phase gazeuse. Ainsi, l’approche CLIMATIC ne consomme pas d’énergie pour forcer le flux d’air à travers un système constitué de filtres avec une capacité de traitement limitée. Le résultat est une perte de pression réduite et une consommation d’énergie en accord avec le système de traitement facilement adaptable en fonction de la charge.

Dans un premier temps, l’ozone est mélangé avec les émissions de gaz polluantes. Le mélange est irradié avec une forte intensité de lumière UV qui transforme l’ozone en molécules radicalaires OH. Elles sont extrêmement réactives envers la plupart des polluants, les transformant en particules d’aérosol qui peut être ainsi filtrés en utilisant un filtre électrostatique.

Comme étape finale de traitement, l’ozone est éliminé par un catalyseur. La nature des radicaux permet une large capture et la neutralisation de différents types de polluants et de nombreux produits chimiques nocifs résultant de la peinture, la transformation des matières plastiques, et les COV émis par traitement des huiles usagées.

La température acceptable dans le système est < 70ºC. La technologie peut être utilisée pour une large possibilité de flux d’air, entre 500 et 150,000 Nm3/h est une concentration de COV entre 0.1 et 15 g/Nm3.

Offre de Condorchem Envitech

Type d’installation typique:

  • Module de photo-oxydation de 20kW à 200kW.
  • Module de photo-oxydation avec laveur.
  • Module de photo-oxydation avec générateur d’ozone de 0.5 à 20kg / h.

Principaux avantages:

  • Elimine les odeurs et pollution des émissions industrielles.
  • Faible coût d’exploitation.
  • Réponse instantanée à des charges variables.
  • Efficacité énergétique.
  • Aucun déchet.
  • Pas d’agent chimique ou détergent utilisé.
  • Système modulaire pour une installation facile et flexibilité.

Spécification

  • Flux d’air entre 500 et 150,000 m3 / h.
  • La concentration est directement proportionnelle à la quantité d’énergie (lampes UV) à utiliser.
  • La température de fonctionnement est <70 ºC.
  • Simple est basique entretien
  • Efficacité d’elimination de COV jusqu’à 99%.

Avantages et Applications

Avantages

  • Traite une grande variété de COVs.
  • Les réactions sont en phase purement gazeux sans augmenter la température.
  • Aucun produit chimique n’est nécessaire avec la photo-oxydation.
  • Le traitement avec photo-oxydation automatiquement converti les COVs à partir de gaz en particules d’aérosol.
  • Aucun déchet n’est généré pendant le processus.
  • Seule l’électricité est utilisée pour générer les oxydants (O3 et OH).
  • Faibles coûts d’exploitation.
  • La consommation d’énergie peut être adaptée en fonction de la concentration d’entrée.

Applications

Il s’agit d’une technique applicable à toutes les activités où il est possible que se produisent des émissions de COV, lesquelles sont très nombreuses, appartenant généralement aux secteurs industriels suivants :

  • Industrie sidérurgique
  • Industrie plastique
  • Industrie alimentaire
  • Industrie du bois
  • Industrie des peintures, des vernis et des laques
  • Industrie bovine
  • Industrie pharmaceutique
  • Industrie cosmétique

Fonctionnement/exploitation de la photo-oxydation

Le système Condorchem Envitech utilise une Oxydation Avancée de Phase de Gaz (GPAO) pour supprimer la pollution des émissions industrielles. La GPAO accélère et maitrise les propriétés naturelles autonettoyantes de l’atmosphère terrestre dans un système de réacteur fermé, et elle recueille les émissions avant qu’elles ne polluent l’environnement.

Le système fonctionne sur la base de réactions chimiques naturelles qui surviennent dans la phase de gaz. Ainsi, cette solution ne consomme pas d’énergie pour forcer le débit d’air au travers des filtres statiques avec une capacité de traitement limitée. Le résultat est une baisse de pression et une consommation d’énergie réduites, et un système de traitement qui peut être activement adapté pour correspondre au chargement.

Initialement, l’ozone est mélangée à l’échappement pollué. Le mélange est irradié avec une lumière UV à intensité élevée qui transforme l’ozone en molécules radicales OH. Celles-ci sont extrêmement réactives avec de nombreux polluants, les transformant en particules d’aérosol qui peuvent être filtrées en utilisant un séparateur électrostatique. En phase finale du traitement, l’ozone est supprimée par un catalyseur.

Photo-oxidation