Cryocondensation

Chez Condorchem Envitech, nous mettons à votre disposition notre know-how et les ressources nécessaires pour concevoir, fabriquer et installer l’unité de cryocondensation la mieux adaptée à votre cas concret. Le cryocondensation est une technologie utilisée pour le traitement de différents courants, flux, pressions et qui peut même être conçue pour des systèmes adaptés à chaque cas.

La cryocondensation est une technologie pensée pour les entreprises utilisant des dissolvants dans leurs processus et qui doivent limiter leurs émissions de COV à l’atmosphère. Elle consiste en la condensation des contaminants organiques présents dans l’air grâce à l’utilisation d’azote liquide. Celui-ci ne se consomme pas dans le processus, il est utilisé uniquement comme réfrigérant, et après l’évaporation dans le condensateur il peut être utilisé (par exemple pour l’inertissage).

C’est une technologie très efficace pour traiter de faibles débits de gaz de processus (de 10 à 2000 m3/h) avec une concentration moyenne ou élevée de COV (généralement, de 50 à 1000 g/Nm3).

Lorsque les COV récupérés doivent être réutilisés, la cryocondensation est la technique la plus appropriée, étant donné que les COV sont récupérés purs, sans déchets. Même lorsque la récupération n’est pas exigée, c’est une technique qui peut ‘avérer très compétitive grâce à ses faibles coûts de fonctionnement (l’azote étant utilisé dans d’autres processus) et son faible investissement.

La cryocondensation permet de traiter et récupérer un large éventail de solvants, tels que le toluène, l’acétone, le méthanol, les dérivés chlorés, les hydrocarbures, etc.

Cette technologie se base essentiellement sur le fonctionnement d’un échangeur de chaleur dans lequel circulent à contre-courant le gaz de processus et l’azote liquide. Cependant, comme l’azote liquide se trouve à  -196 ºC et que la température de solidification des COV que l’on veut condenser est comprise entre -60 ºC et -100ºC, sans un bon système de contrôle on obtient facilement des gradients de température élevés qui mènent à une congélation rapide de l’échangeur de chaleur, des problèmes de nettoyage et la solidification des COV. Pour que l’unité fonctionne de manière optimale et que les nettoyages soient simples, il convient de créer de petits gradients de température qui mènent à la condensation liquide des COV.