Réduction catalytique sélective

Le processus de réduction catalytique sélective (RCS) vise à réduire les NOx avec du NH3, en présence d’O2 en excès et d’un catalyseur approprié, qui les transforme en substances inoffensives telles que l’eau et azote. L’ammoniac, sous forme d’hydroxyde d’ammonium liquide, est vaporisé, dilué avec l’ air et injecté directement dans le courant de gaz à traiter à travers un distributeur.

Dans le cas de combustibles avec un pourcentage élevé de soufre, leur combustion produit également du SO2 qui peut être oxydé à SO3. L’oxydation du SO3 peut réagir avec l’eau et l’ammoniac qui n’a pas réagi, pour former d’acide sulfurique et de sulfate d’ammonium.
 
Les sels de sulfate peuvent se déposer et s’accumuler sur le catalyseur, impliquant sa désactivation si la température du catalyseur n’est pas assez élevée; et l’acide sulfurique formé peut provoquer des problèmes de corrosion dans les installations en aval. C’est pourquoi, en fonction des conditions opérationnelles requises, il est nécessaire de disposer d’un système catalytique de NOx hautement sélectif pour réduire les NOx avec le NH3 en présence d’O2, en évitant les réactions secondaires indésirables.